LANCEL

L’histoire de Lancel débute en 1876, lorsque le couple Angèle et Alphonse Lancel ouvrent une petite fabrique de pipes au coeur de Paris. Très vite et faisant face à un certain succès, Lancel se tourne vers le commerce de détail et diversifie son offre. Dans ses boutiques, alors situées sur les grands boulevards, se presse une clientèle assez aisée et cosmopolite. On y achète fume-cigarettes, cristallerie, porcelaine, orfèvrerie et bijoux… puis les premiers sacs à main.
 Albert Lancel, qui succède à sa mère Angèle en 1901, fait preuve d’une audace et d’un sens de l’innovation remarquables, ne cessant de devancer les attentes d’une clientèle avide de modernité. Ainsi sont créés le premier briquet automatique, le Bambino (un poste de radio portable), le « Sac-parapluie » ou la malle Aviona. Albert répond aux attentes des parisiens et devance les innovations.
 En 1929, au cœur du Paris de la mode et de l’élégance, place de l’Opéra, Lancel ouvre une boutique de conception révolutionnaire, qui est aujourd’hui encore la vitrine emblématique de la marque.
 Après 1950, Lancel continue de se développer en attirant une clientèle toujours plus large, la marque s’ouvre aux préoccupations nouvelles d’une civilisation de loisirs, tout en confortant son statut de maroquinier haut de gamme.
Lancel connaît alors de spectaculaires succès : la valise « kangourou », le sac à main « trotteur »… ou, dans les années 80, les célèbres bagages rouges et le sac seau.
_
Language
French
Open drop down